Miguelina Rivera explore avec des métaux rouillés

Miguelina Rivera explore avec des métaux rouillés


Nous avons eu quelques instants pour discuter avec Miguelina Rivera et parler de son travail, de sa vie à Marseille et des nouveaux projets qu'elle prépare…

Germania Grullón: Je suis ravie de vous parler. Je sais que vous êtes basée à Marseille, comment se passe une journée type dans votre vie?

Miguelina Rivera: "Je m'engage à dessiner ou à peindre 2 à 3 heures par jour." - Miguelina Rivera

GG: Quels endroits aimez-vous visiter et où trouvez-vous l'inspiration?

MR: Amoureuse de la nature, de l'art, de la vie, je trouve l'inspiration dans la littérature, les événements quotidiens dans les hauts et les bas de la vie, qui ne cessent de nous étonner.

GG: Comment décririez-vous votre style?

MR: Petits gestes qui créent un grand impact. J'essaie d'obtenir beaucoup d'informations avec un minimum de lignes. Ça doit aussi me faire sourire, il y a quelque chose de coquin dans tout ce que je fais. L'utilisation de couleurs fortes et de coups de pinceau fermes sont une représentation de mon monde intérieur.

GG: Votre carrière artistique est incroyable, je me souviens des peintures de vos débuts, puis des sculptures et installations, mais dernièrement, des peintures géantes créées avec des peintures brillantes et des métaux rouillés ... d'où vient cette nouvelle technique innovante et vous la voyez comme toxique?

MR: Je ne me lasse pas d'explorer, la nouvelle technique est née dans ma recherche de recréer de nouvelles couleurs, qui m'ont été impossibles à réaliser en mélanges traditionnels ... du métal rouillé, et les produits chimiques produisent des nuances riches en textures ... maintenant la rouille est un nouveau complément à mon travail. Qui l’aurait dit? - elle rit doucement.

GG: Quelle est votre technique préférée et pourquoi? ... si vous en avez une

MR: Tout dépend du projet que j'ai devant moi, les fers, le vernis, l'huile, les pinceaux, ils se rejoignent tous et donnent vie à mes œuvres ... il n'y a pas de technique préférée ... ce serait comme choisir un enfant préféré.

GG: Qu'aimez-vous dans le monde artistique?

MR: L'évolution constante et la manière dont elle façonne la réalité sociale, culturelle et politique des temps actuels, les immortalisant.

GG: Avez-vous un projet maintenant ou à l'avenir qui vous excite?

MR: J'ai de nouveau expérimenté avec des fils barbelés ... maintenant sous forme de sculptures géantes, et oxydant la matière, recouvert de résine ... les résultats n’arrêtent pas de me surprendre.

GG: les artistes latins en France Est-il difficile de briser les barrières?

MR: L'éducation vous ouvrira des portes, des opportunités se présenteront, mais le talent, après tout, semblait être le dénominateur commun pour commencer. Il y a de la place pour tout le monde, trouvez un domaine que vous aimez, plongez dans cette technique, explorez-la, maîtrisez-la et devenez un expert en la matière ... vous y créerez votre propre niche. Qui trop embrasse, mal étreint.